Symptômes du Burnout : Comment les hyper-performants s’en sortent ?

Aujourd’hui, il semblerait que si on ne travaille pas 80 heures par semaine, on ne travaille pas assez. Le désir de travailler de longues heures dans l’espoir de booster sa carrière porte un nom, et ce n’est pas C-H-E-F.

Les super-entrepreneurs chroniques sont souvent dépendants d’une attitude « Je peux tout faire », afin de se sentir accomplis et confiants dans leur boulot. C’est un des symptômes typiques du burnout. De plus, cette attitude ne correspond pas à la réalité. Quand on essaye de toujours tout faire en même temps, il est plus probable qu’on n’arrive qu’à un seul résultat: l’apparition des symptômes du Syndrome du Burnout.

Les symptômes du burnout peuvent entraîner de graves conséquences physiques, mentales et sociales, mais cela n’arrive pas du jour au lendemain. La Harvard Business Review décrit les symptômes du burnout comme se manifestant petit à petit, conduisant vers de petits échecs qui s’accumulent au fil du temps avant d’exploser.

En général, les symptômes du burnout apparaissent chez les cadres de haut niveau, qui, souvent, atteignent ces positions hiérarchiques élevés pour être justement des entrepreneurs chroniques. Connaître l’histoire de certains grands leaders peut vous servir de leçon pour savoir comment éviter les pièges.

Il existe des moyens pour éviter le burnout et continuer à s’épanouir dans son travail.

Prendre le temps d’apprendre à partir de l’expérience des autres peut vous aider éviter le Syndrome du Burnout et ses symptômes et éviter de compromettre votre vie professionnelle.

Répondez à vos passions, non à vos e-mails

Les symptômes du Syndrome du burnout ne se manifestent pas que physiquement et mentalement. Pour certains, c’est leur énergie, leur entrain qui en pâtit le plus. Les employés qui passent de longues heures à travailler risquent de ne plus être passionnés par ce qu’ils font.

Une ancienne employée du Yelp a écrit un manifeste sous le pseudonyme de « Eevee » affirmant qu’elle ne reviendrait plus jamais dans le monde de la technologie. Après avoir travaillé durant des heures jusqu’à l’épuisement, elle a compris qu’elle ne pouvait pas préserver sa vie privée, même pendant les vacances.

« Le point de rupture est arrivé durant une période de vacances de deux semaines à la fin du mois de mai. La première semaine a été relaxante, productive, magnifique. Alors, quand arriva le milieu des vacances, j’ai aperçu la fin de ma liberté s’approchant à l’horizon. Les ténèbres sont apparues une fois de plus. Cette différence m’a sauté aux yeux, et j’ai su que je devais arrêter. » Eeve.

Ce tournant a été une libération pour Eevee, comprenant qu’elle ne se souciait guère du travail qu’elle effectuait au sein de l’entreprise et qu’elle était impatiente de recommencer une nouvelle vie.

Glynnis Macinol a également découvert que sa vie professionnelle était en train de consumer sa vie réelle ; elle avait détecté un symptôme du burnout. Lors d’une répétition pour Elle, elle a écrit : « J’étais pleine de ressentiments pour tout ce qui me faisait perdre du temps au travail, par exemple j’étais exaspérée par les gens qui attendaient je leur fasse la conversation sans arrêt pendant le dîner. »

> en savoir plus

News Reporter