Stéphane Seiller, directeur par interim du Groupement d’Intérêt Public de l’Agence des Systèmes d’Information Partagés de Santé

M. Stéphane Seiller a été nommé par interim au poste de directeur du Groupement d’Intérêt Public de l’Agence des Systèmes d’Information Partagés de Santé (ASIP Santé). M. Michel Gagneux, directeur du Groupement d’Intérêt Public de l’Agence des Systèmes d’Information Partagés de Santé (ASIP Santé), a cessé ses fonctions le 6 mars prochain pour faire valoir ses droits à la retraite. M. Stéphane Seiller, administrateur civil, a été nommé directeur par intérim par l’assemblée générale de l’ASIP Santé le 5 mars.

La ministre des Solidarités et de la Santé salue l’action conduite par M. Gagneux à la tête de l’ASIP Santé, d’abord en qualité de président depuis 2009, puis de directeur à compter de 2013.

Sous son impulsion, l’agence a pleinement développé sa mission d’opérateur de l’Etat, de la Caisse Nationale d’Assurance Maladie (CNAM) et de la Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie (CNSA), en contribuant activement à l’urbanisation, l’interopérabilité et la sécurité des systèmes d’information de santé, ainsi qu’au développement des usages du numérique par les patients et les professionnel de santé, en collaboration étroite avec les industriels du domaine.

Stéphane Seiller est diplômé de l’École nationale de la statistique et de l’administration économique (ENSAE) et de l’École Nationale d’Administration (ENA) en 1990. Il a occupé plusieurs postes au sein du ministère chargé de la santé : sous-directeur à la Direction de l’hospitalisation et de l’organisation des soins de 1998 à 2001 ; sous-directeur, puis chef de service, adjoint au Directeur de la sécurité sociale (DSS) de 2001 à 2007.

Il était ensuite devenu directeur des risques professionnels à la CNAM de 2007 à 2011. Il était jusqu’en décembre dernier, directeur général de la caisse nationale du Régime social des indépendants. La prise de fonction de Stéphane Seiller dès le 7 mars a permis d’assurer la continuité de la direction et des activités du groupement dans les prochains mois. La mise en œuvre du « virage numérique », qui est l’un des 5 chantiers stratégiques du plan de transformation du système de santé annoncés le 13 février par le Premier ministre va conduire à la création d’une mission e-santé, qui regroupera différentes instances existant au sein du ministère et coordonnera l’ensemble des actions conduites en matière de numérique en santé. Ces évolutions de gouvernance et d’organisation concerneront l’ASIP Santé.

En attendant le résultat de la phase de concertation qui va être engagée, l’ASIP Santé doit rester mobilisée sur son programme d’action, mis en œuvre en bonne intelligence avec les acteurs de l’écosystème de la santé : assurance maladie, ordres, professionnel de santé libéraux, établissements de santé et médico-sociaux, éditeurs et hébergeurs. L’ASIP Santé a d’indéniables atouts à faire valoir avec ses équipes pour contribuer à l’avenir au succès de la transformation numérique du système de santé.

Source : Ministère des Solidarités et de la Santé