On note l’émergence de la notion d’accompagnement au cours des années 1970, d’une part dans le contexte traditionnel des institutions recevant du public handicapé, d’autre part, dans les établissements spécialisés traitant les pathologies psychiatriques.

L’environnement n’est alors guère préparé à admettre la participation directe des malades psychiques et des personnes handicapées à la vie collective. Mais on assiste à une évolution des pratiques liées à plusieurs éléments dont le développement des thérapeutiques neuroleptiques et une forte volonté d’intégration du secteur médico-social. Et à la demande pressante des associations familiales, va apparaître cette conception de « professionnels de l’accompagnement » appelés, dans un premier temps,  » équipes de suite ». Celles-ci sont mises en place dans les établissements accueillants des adolescents et des adultes handicapés.

Cette notion d’accompagnement est formalisée pour la première fois dans une circulaire de Marie-Madeleine Dienech en 1973.

> en savoir plus

News Reporter