Répartition des crédits entre ARS

Confirmant les éléments dévoilés au printemps par la circulaire annuelle dédiée au fonds d’intervention régional (FIR), une décision de la directrice de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) publiée à la mi-août détaille la répartition des crédits délégués en 2017 aux agences régionales de santé (ARS) pour le financement des groupes d’entraide mutuelle (GEM) et de la méthode d’action pour l’intégration des services d’aide et de soins dans le champ de l’autonomie (MAIA).

Comme l’an dernier, l’ARS Ile-de-France se voit accorder l’enveloppe la plus élevée (15 500 405 €, GEM et MAIA confondus), suivie de très près par l’ARS Auvergne-Rhône-Alpes (15 348 000 €). A l’opposé, les ARS de Guyane et de Corse sont les moins dotées avec, respectivement, 652 222 € et 982 000 € de crédits (GEM et MAIA confondus).

> accéder au texte officiel