5 conseils pour réussir vos recrutements

Quelle que soit la taille de votre structure, vous serez à un moment ou à un autre amené à renforcer vos équipes pour soutenir votre (hyper)croissance. Cela se fera par un recrutement, ou la création d’un nouvel emploi… L’agence 1min30Nous livre ici 5 conseils utiles pour votre processus d’embauche.

1. Bien définir le besoin

Il n’est point de recrutement réussi sans besoin clairement défini. Cela rime mais c’est surtout une évidence. En effet, comment savoir qui recruter si vous ne définissez pas clairement le poste à pourvoir ?

Cela semble une évidence, mais souvent cette réflexion préalable est négligée. Il faut définir clairement en amont le périmètre du poste à pourvoir afin, d’une part, de maximiser les chances de recruter la bonne personne et, d’autre part, de gagner du temps dans vos process.

Bien réfléchir à votre besoin vous permettra de le situer dans l’ensemble systémique qu’est votre entreprise. Après avoir bien pensé au poste à pourvoir dans l’organisation (dans l’entreprise ou dans un service), vous pourrez rédiger la fiche de poste afférente. Elle vous aidera dans la diffusion de vos annonces de recrutement, mais elle vous guidera également pour vos recrutements et pour les entretiens à venir.

En effet, au-delà du simple aspect rédactionnel, la fiche de poste doit être riche d’informations sur les compétences, les appétences et les savoirs du candidat. Il vous sera dès lors plus facile de guider l’entretien de recrutement et in fine de choisir le bon candidat.

2. Comment diffuser votre annonce

La stratégie de diffusion de votre annonce dépend du poste à pourvoir. En effet, il existe plusieurs canaux pour recruter votre futur collaborateur.

Il existe des sites d’emploi (plus communément appelés jobboard) pour diffuser votre annonce. Certains de ces jobboards sont payants, d’autre gratuits. Parmi les sites d’emploi payants, vous trouverez soit le paiement à l’annonce (un tarif pour poster votre annonce sur le site) soit le paiement à la consultation de l’annonce. Ce dernier ressemble à l’achat médias de Google (Adwords) : votre annonce est mise en avant et le site se rémunère en fonction des clics qu’elle suscite.

Outre le jobboard, vous avez d’autres moyens de diffuser l’annonce : en interne, sur votre intranet ou votre réseau social d’entreprise…

3. Passer à la phase de sourcing

Le sourcing est une phase préalable aux futurs entretiens. Il consiste en la recherche et collecte de curriculum vitae. Cette recherche/collecte peut se faire de deux façons : la chasse ou la réception via les candidatures.

La chasse consiste à trouver les profils les plus pertinents via les réseaux sociaux ou via votre carnet d’adresses (ou celui de vos collaborateurs). Elle vous permettra de sélectionner directement le candidat qui vous intéresse mais avec l’inconvénient que le candidat chassé ne sera peut être pas réceptif à vos appels du pied.

La récolte de CV aura l’avantage de ne vous fournir que des candidats intéressés à rejoindre votre entreprise. Inconvénient : les candidatures sont parfois assez éloignées du poste à pouvoir.

On dit généralement qu’un recruteur passe une trentaine de secondes à parcourir un CV. Mon avis est qu’il faut prendre un peu plus de temps pour lire le curriculum vitae d’un candidat, ou alors le reprendre plusieurs fois pour bien évaluer les compétences et les appétences de la personne qui postule. En effet, une candidature n’est pas anodine et peut changer la vie d’une personne.

4. L’entretien d’embauche

Une fois les profils sélectionnés, il vous faut les rencontrer. L’exercice est souvent difficile tant pour les recruteurs que pour les candidats. En effet, certains candidats sont “convoqués” à un entretien dans une salle austère, face à un interlocuteur qui l’est tout autant et qui pense que son action va changer le destin de l’humanité.

Bien sûr qu’un recrutement est un enjeu très important pour une entreprise, mais que diantre, il s’agit d’interactions entre humains et il faut avant tout mettre à l’aise le candidat pour qu’il puisse vous démontrer, dès l’entretien, toute sa motivation et sa conviction.

Stop les question(s) pièges, stop les question(s) sur les qualités et les défauts, etc.

Si l’entretien s’est bien passé, n’hésitez pas à demander au candidat un petit exercice qui vous permettra de juger rapidement de ses capacités. Le cas échéant, demandez-vous pourquoi cet entretien s’est mal passé ?

5. L’onboarding

La dernière étape à ne pas négliger dans le processus de recrutement est celle de l’onboarding. En effet, une fois votre perle rare trouvée, il faut l’intégrer à vos équipe et pérenniser ce recrutement.

L’onboarding est généralement la première étape qui permet au nouveau collaborateur d’intégrer votre entreprise. Et il y a là tout un enjeu quant à la pérennité du poste et quant à la pérennité de la nouvelle recrue dans l’entreprise.

Réussir un onboarding repose sur différents facteurs tant humains qu’organisationnels. Il faut donc préparer l’onboarding bien en amont d’un recrutement et l’intégrer dans sa stratégie globale de marque employeur.

Néanmoins, bien programmer un onboarding n’est pas suffisant pour mettre à l’aise le nouveau venu. Il en faudra bien plus pour l’accompagner au quotidien et le faire s’épanouir au sein de l’entreprise.

News Reporter